lundi 21 mars 2022

Jardin bio BiO étic s’engage pour moins d’emballages plastiques

Trouver des alternatives aux plastiques produits à partir de ressources fossiles est un défi que relève depuis 2016 Jardin BiO étic, et est plus que jamais d’actualité.

Jardin BiO étic mène, depuis de nombreuses années, un effort constent pour réduire l’impact environnemental de ses emballages. Comment ? En trouvant des alternatives au plastique d’origine fossile, en misant sur l’éco-conception, en cherchant des solutions d’emballages recyclables, recyclés ou compostables, en développant le vrac, la consigne et le réemploi… Jardin BiO étic fait feu de tout bois !

Plastique : plan de réduction drastique

En 2016, Jardin BiO étic décide d’arrêter les emballages plastiques pour ses coupelles de fruits (compotes) et de privilégier les grands contenants en verre, l’un des matériaux les mieux recyclés en France (près de 85%). Il aura fallu des mois de recherche et développement avant de trouver une solution alternative au plastique d’origine fossile pour ses emballages souples (ketchup, mayonnaise, sirop d’agave…) : ils sont désormais issus d’un plastique recyclé (PET). Fin 2020, Jardin BiO étic remplace les couvercles de ses pâtes à tartiner par du métal. Cette initiative permettra d’économiser 27 tonnes de plastique.

Certaines solutions sont plus difficiles à trouver, car plus complexes. C’est le cas des emballages souples des sachets repas. Pourquoi ? Parce que les contraintes de stérilisation et de longue durée de conservation imposent des emballages plastiques multi-matériaux, pour lesquels il n’existe toujours pas de filière de recyclage. Jardin BiO étic a donc décidé de basculer vers un mono-matériau avec l’objectif de développer une filière de recyclage afin de leur offrir une seconde vie plus vertueuse.

Jardin BiO étic soigne ses emballages pour mieux respecter l’environnement

L’ambition de Jardin BiO étic est de développer des emballages issus de matières premières renouvelables. La marque commercialise, depuis 2013, des infusettes 100% compostables** (dans un composteur de maison) : sans agrafes, non blanchies, avec une encre végétale et un fil de coton. En 2020, Jardin BiO étic franchit une étape supplémentaire avec une innovation majeure : le film protecteur des boîtes d’infusion est entièrement végétal, produit à partir de fibres de bois issues de forêts gérées durablement. Il est également compostable. Une avancée qui a du poids car elle économise 25 tonnes de plastique.

Et, pour aller toujours plus loin, Jardin BiO étic participe au projet MyPack, un projet européen d’innovation pour trouver des solutions d’emballages plus écologiques. De nouveaux matériaux et procédés de fabrication d’emballages sont ainsi étudiés, développés, testés et évalués en terme d’impact environnemental.

**garanties de compostabilité suivant la norme ISO 14021, dans le respect de la norme EN 13432.

Consigner et réutiliser

Dernière expérimentation en date : la consigne et le réemploi des bouteilles et bocaux en verre. L’expérience, menée au printemps 2021, en Bretagne, dans cinq magasins U-Les Commerçants – et Uzaje, le prestataire du lavage des emballages en verre – , a permis de collecter auprès des consommateurs leurs emballages en verre et de les réemployer plutôt que les recycler. Une première pour Jardin BiO Etic qui a l’ambition d’accompagner au niveau national le retour du réemploi ! 

Le vrac s’emballe !

Pour limiter les emballages, Jardin BiO étic a, par ailleurs, décidé de développer la vente en vrac. La marque propose ainsi, dans 450 grandes et moyennes surfaces, plus de 80 produits d’épicerie sucrées et salées en vrac – amandes, noix, céréales de petit-déjeuner, légumineuses, pâtes… L’objectif est d’augmenter les achats en vrac de 30%. Pour y parvenir, Jardin BiO étic a besoin de vous. Car, pour chaque consommateur, faire un achat en vrac, c’est aussi faire un petit geste en plus pour l’environnement !